DES ENFANTS, AUSSI

MÉMOIRES DE LA SHOAH ET DU GÉNOCIDE TSIGANE : DES PORTRAITS D'ENFANTS

Ce sont des toiles pour ces milliers d’enfants juifs désignés, raflés, déportés, assassinés. 6 millions de Juifs assassinés, dont 1,5 million d’enfants.  Des enfants qui, à peine nés, étaient destinés à la mort, du seul fait de la volonté du nazisme dont l’objectif était de supprimer l’existence même d’un peuple.Tous ces enfants n'avaient commis ni délit ni crime... en effet, leur seul crime était d'être nés juifs!

Mais ce sont aussi des oeuvres pour les enfants juifs cachés dont l’enfance fut volée, ceux dont l'insouciance, l'innocence furent volatilisées, devenus des orphelins à vie, ayant perdu parents, passé, racines et mémoire.

Enfin des peintures également pour les enfants tsiganes, internés avec leur famille dans les camps français, assassinés eux aussi dans les camps du Reich ou victimes de prétendues « expérimentations médicales ». Rappelons, celles que dirigeaient à Auschwitz, le docteur Josef Mengele sur les jumeaux, sur des enfants tsiganes marqués du sigle « matériel de guerre ».