2016-2017. FILMS ART ET TÉMOIGNAGES. Interviews filmés de témoins de génocides. Puis exposition des films et des portraits peints des témoins. Lycée E. Mathis (67)

LES VIDEOS DU PROJET

  • Reportage Alsace 20 du projet scolaire art le temoignage pour passer la mémoire

  • L’art et le témoignage au service de la mémoire des génocides. La Shoah. Evelyn Askolovitch ou les enfants dans les camps nazis

  • L’art et le témoignage au service de la mémoire des génocides. Le génocide des Arméniens. Nicolas Tatessian ou l'impact sur les descendants

  • L’art et le témoignage au service de la mémoire des génocides. Le génocide des Tutsis au Rwanda. Thérèse Bisetsa ou la place des Justes

Cette année 2016-2017, c'est le début d'une chaine de mémoire scolaire: je monte un projet de transmission de mémoire des génocides, en tant qu’intervenante, avec deux enseignantes du lycée et CFA Mathis à Schiltigheim (67) (Isabelle Cardi, enseignante d’histoire et Françoise Aloird, enseignante de lettres aux élèves-apprentis), soutenu par le Canope de l'éducation nationale (Réseau de création et d'accompagnement pédagogiques), qui consiste en la réalisation d’interviews filmés par les élèves de témoins des 3 génocides du XXeme siècle (la Shoah, le génocide des Tutsis au Rwanda et le génocide arménien)

 

Les élèves ont filmé et enregistré un entretien avec un survivant dont j’ai peint le portrait : (réfugiés Tutsi, Arménien, rescapé de la Shoah)

- Evelyn Askolovitch déportée à 5 ans ou le sort des enfants dans la Shoah,

- Nicolas Tatessian, petit fils d’un rescapé arménien ou la transmission trans générationnelle d’un génocide

-Thérèse Bisetsa rescapée tutsie ou le choix individuel d’être Juste en protégeant les victimes ou agresseur responsable de crime.

Ils ont réalisé l’entretien, le filmage J'ai réalisé le montage liant art ' mes toiles et des musiques adaptées à chaque génocide,offertes par les artistes) pour un reportage.


Le projet s'achèvera avec une exposition, joignant ces films (présentés sous forme de QR codes ou mobile tag) à mes portraits peints. Ces QR Codes seront imprimés sur des cartels, qui pourront être scannés sur IPAD et IPHONE).


Cette exposition sera présentée dans un premier temps le 07 juin 2017 à l’atelier Canope 67-Strasbourg, dans une journée de rencontre avec 3 classes de lycéens, puis sera diffusée par le reseau des canopes sur la France.

Les élèves deviendront guides pour les classes participant à la journée. 

Les élèves, les enseignantes, Nicolas Tatessian l'un des témoin interviewé et filmé, et moi-même présenteront notre perception du projet. 

 

L'utilisation des IPhone par les jeunes est une façon de les intéresser à cette exposition en l'associant à des moyens multimédias que les jeunes apprécient.


Cette exposition sera ensuite intégrée dans mes propres expositions et sera proposée dans le cadre des visites scolaires.


Cette expérience sera proposée à d’autres lycées qui choisiront leur témoin, dont je réaliserai le portrait.

Le but est de créer une chaine de mémoire d’une école à l’autre qui permettra de découvrir des mémoires individuelles de chaque région.

Ce projet pourra servir d'exemple pour d'autres lycées où le projet pourra être prolongé avec des rescapés de génocides de leur région ;

Il sera un moyen de valoriser des écoles, des enseignants et des élèves qui pourront ainsi faire connaitre des mémoires individuelles locales dans d'autres régions.  

LES PHOTOS DU PROJET